Événements

17ème Festival Universatil

A l’heure où j’écris ces lignes, le 17ème festival Universatil, important festival étudiant des arts de la scène, bat son plein à Louvain-la-Neuve. Je n’ai pu voir pour le moment que les deux premières pièces, Devinez-qui et La Cantatrice Chauve mais toutes deux m’ont ravies et augurent, à mes yeux, le meilleur pour la suite du festival.

 

    Il faut d’emblée préciser qui se cache derrière le festival Universatil et expliquer le côté étudiant de cette immense entreprise (quatre semaines de festival, ça ne s’invente pas !). Depuis 2001, soit depuis 17 ans déjà, c’est le Théâtre Universitaire de Louvain (TUL), un des nombreux kaps de Louvain-la-Neuve qui organise ce festival des arts de la scène. Ils sont donc huit à travailler toute l’année pour le bon fonctionnement du projet. Ils ne sont toutefois pas seuls face à ce colossal projet : externes, famille, bénévoles, amis (et j’en passe) leur viennent fréquemment en aide. Sans oublier les acteurs, metteurs en scène et ingénieurs, pour la plupart étudiants, qui rendent ce festival possible.

    Depuis ses débuts en 2001, le festival, même s’il est resté dans le domaine des arts de la scène avec une certaine prédilection pour le théâtre, a beaucoup évolué. Ainsi, Adeline Szöke, présidente du TUL, confiait dans son interview à TVCom que le festival n’avait pas exactement le même contenu initialement : le théâtre était déjà au centre mais il y avait également des spectacles d'humoristes, des conférences, etc. On ne retrouve plus cela dans le festival actuel, mais davantage de musique (concerts et cartes blanches par exemple), des soirées spéciales (le cabaret du KDH ou encore la soirée spéciale du Kap Hot), des contes, du spectacle (cirque et clowns), etc. Ainsi, l’Universatil reflète bien la diversité des arts de la scène.

    On varie les plaisirs au niveau des arts de la scène mais également au niveau des genres des différentes pièces : on passe du policier au glauque, en passant par l’absurde. Il y en a véritablement pour tous les goûts, ce qui permet à quiconque de découvrir selon ses goûts l’univers du théâtre. En effet, Devinez-qui ?, première pièce jouée lors de l’Universatil, reprend la trame du célèbre roman policier d’Agatha Christie, Les dix petits nègres. La Cantatrice Chauve de Ionesco est une pièce phare de l’absurde. Honora est une création étudiante qui, si elle est inspirée du film Créatures célestes de Peter Jackson, nous réserve assurément plein de surprises. Et enfin Sweeney Todd, dernière pièce de ce festival, attirera certainement quelques fans de Tim Burton.  

     Ne manquez donc pas les deux dernières pièces du festival, Honora (dès demain) et Sweeney Todd (dès mardi prochain), elles en valent certainement la peine ! 

     Plus d'infos sur le programme sur le site du festival : http://universatil.be/. 

 

Commentaires