Actualité

Au O de Unesco

Lors d’une conférence organisée à Addis Abeda en Ethiopie, l’Unesco a annoncé que notre bière belge appartiendrait, désormais, au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Le dossier a été introduit par la communauté germanophone qui voulait, au nom de toute la Belgique, rendre hommage à cette partie « buvable » de notre culture.

Le changement, c’est (vraiment) maintenant !

Le 4 octobre 2016, le parlement européen se réunissait pour sceller la ratification de l’accord de Paris sur le climat, aboutissement de la COP21. Avec la signature de ses 28 Etats membres, l’Europe permet au texte d’entrer en vigueur 30 jours plus tard, soit le 4 novembre 2016. Une étape permettant de se concentrer sur la COP22 (22e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) qui se tient en ce moment à Marrakech, au Maroc.

Carte Blanche #2 : Le spectre du Brexit by KotCitoyen

Le 23 juin 2016, 51,89% des 33 551 983 bulletins de vote poussaient le Royaume-Uni vers un Brexit inéluctable. Le taux de participation était de 72%, un record pour le pays. A. Betts, Directeur du « Refugee Studies Centre » de l’université d’Oxford a étudié les causes du Brexit et livre ses conclusions dans un speech Ted surprenant.

Annulation des 24H : sécurité contre liberté ?

Sécurité ou liberté ? Ce dilemme permanent est d’autant plus d’actualité en 2016 avec l’annulation des 24h vélo de Louvain-la-Neuve. Plus qu’une occasion de guindailler dans les règles de l’art, les 24h vélo sont une véritable institution pour les étudiants néo-louvanistes. Cet événement permet au folklore étudiant d’avoir une visibilité hors du commun. Les cercles, régionales et kots-à-projet vont souffrir très fortement de son absence cette année. Alors, au-delà des coûts faramineux dûs à la sécurité, on peut s’interroger sur ce qui a réellement poussé le CSE à prendre la décision d’annuler ce pour quoi ils se préparent depuis plus d’un an. La politique de sécurité amène-t-elle à repenser nos libertés ?

Des shows et débats

Les élections présidentielles américaines ont toujours apporté une sorte d’agitation mystique. Elles suscitent une attention que même les élections européennes, nous impactant pourtant davantage, n’arrivent pas à obtenir. Et chaque année, après le florilège d’articles représentant les “bons démocrates progressistes qui nous ressemblent” et les “mauvais républicains conservateurs qui puent le redneck”, arrive le premier débat entre les candidats à la maison blanches.

Humans of LLN #1 : Dans la réalité du service inscriptions

Pour inaugurer la saison 2016-2017 de Louvainfo, l’Etincelle est ravie de vous présenter son article « Humans of Louvain-la-Neuve », premier d’une longue série. Nous nous sommes penchés sur un sujet qui est au cœur de l’actualité étudiante : les inscriptions à l’UCL, devenues plus compliquées encore suite à l’adoption du fameux « décret Marcourt » ou « décret paysage », faisant polémique actuellement. Nous avons eu l’occasion de rencontrer Anne van Laethem, directrice du service. Voici son portrait. 

Un "Chacheu" ou un échasseur namurois dis…

« Namur en Mai », le festival des arts forains, c’était déjà ce week-end. Sous un soleil de plomb et des températures dignes des tropiques, les passants ont envahi les rues de la capitale wallonne. Spectacles ambulants, théâtre et contes, musique… difficile de ne pas y trouver quelque chose à son goût. Mais le festival des arts forains profite aussi de l’occasion pour remettre à l’honneur le folklore namurois, dont les échasseurs et leurs célèbres joutes.

 

La sharia pour les nuls

Dans une trentaine d’années, le 22 mars sera une de ces dates que nos enfants devront apprendre par cœur. Mais aujourd’hui, le 22 mars, c’était hier. L’émotion s’est invitée dans tous les foyers du Royaume, et elle compte bien y rester. Les gens l’ont d’ailleurs déjà tant exprimée qu’il semble futile d’ajouter à cette vague de désarroi, de colère et de tristesse. Pas de mots émus ici, donc, trop de gens s’en sont déjà admirablement chargés, que ça soit sur Facebook, dans les éditoriaux, ou à la craie sur les places.