Tous les articles

Un "Chacheu" ou un échasseur namurois dis…

« Namur en Mai », le festival des arts forains, c’était déjà ce week-end. Sous un soleil de plomb et des températures dignes des tropiques, les passants ont envahi les rues de la capitale wallonne. Spectacles ambulants, théâtre et contes, musique… difficile de ne pas y trouver quelque chose à son goût. Mais le festival des arts forains profite aussi de l’occasion pour remettre à l’honneur le folklore namurois, dont les échasseurs et leurs célèbres joutes.

 

Mettez la main à la pâte avec un « artiste en résidence »

Depuis 2005, existe à l’UCL un séminaire « Artiste en résidence » accessible aux étudiants qui suivent la mineure en culture et création dans leur parcours de baccalauréat. L’université, en lien avec UCL Culture, a créé ce séminaire dans le but de permettre aux étudiants d’intégrer dans leur parcours une formation plus créative et artistique. En effet, aujourd’hui en Belgique, les études artistiques et de création sont proposées par des écoles spécifiques, et non pas par les universités. Dès lors, ce séminaire existe pour que les universitaires, parfois trop penchés sur leurs livres et plus actifs intellectuellement que manuellement, puissent mettre la main à la pâte. 

La sharia pour les nuls

Dans une trentaine d’années, le 22 mars sera une de ces dates que nos enfants devront apprendre par cœur. Mais aujourd’hui, le 22 mars, c’était hier. L’émotion s’est invitée dans tous les foyers du Royaume, et elle compte bien y rester. Les gens l’ont d’ailleurs déjà tant exprimée qu’il semble futile d’ajouter à cette vague de désarroi, de colère et de tristesse. Pas de mots émus ici, donc, trop de gens s’en sont déjà admirablement chargés, que ça soit sur Facebook, dans les éditoriaux, ou à la craie sur les places.

The Earth Hour – un interrupteur à grande échelle

Ce 19 mars a pris place la dixième édition de la « Earth Hour », initiative prise par le Fond mondial pour la planète (WWF). L’idée est simple : on invite la planète à s’éteindre, durant une heure, entre 20h30 et 21h30 (heure locale). On propose à chaque citoyen de lutter symboliquement contre le réchauffement climatique. Les états se sentent aussi concernés, et certains vont aller même jusqu’à éteindre les lumières qui spots qui éclairent leurs monuments. Pour information, l’éclairage représente un cinquième de la consommation mondiale d’électricité.