Sensibilisation

Toi, au Parlement ?

Imagine-toi en costard, debout dans l’hémicycle boisé du Parlement de la Communauté Française. T’es là, en train de défendre avec véhémence ton point de vue sur un décret qui tente de rendre obligatoire le don d’organe après la mort, et l’assemblée se met à applaudir ton intervention.  

Et avec toute mon éCUP, je m’y engaaach’ !

Lecteur, lectrice, si tu n’as pas été encerclé par les bobos jaunes du KPT, n’a jamais été inondé de vidéos alternatives sur Youtube ni été soumis au monologue d’une copine écolo sur ses joies menstruelles ; tu as probablement été séquestré en lieu inconnu durant ces dernières années…

Si ce n’est pas le cas, tu n’as absolument aucune excuse pour ne pas connaître la coupe menstruelle (répondant au doux nom de cup pour les intimes) !

Laisse-moi ainsi reprendre en main ton éducation et m’adonner à convaincre ton cerveau de tous les avantages de ce petit bout de silicone (les zizis seront exemptés en toute légitimité).

Quand Carpe rime avec solidarité !

En S2, abordons un thème plus sérieux. En effet, cela n’a échappé à personne, L'Europe est actuellement confrontée à une arrivée importante de réfugiés. Hommes, femmes et enfants fuient la guerre et les persécutions et mettent quotidiennement leur vie en péril pour rejoindre nos côtes. À leur arrivée, ils sont confrontés à de nombreux obstacles et les solutions d’accueil sont insuffisantes. Le Carpe a décidé d’aborder ce sujet, non pas d’un  point de vue théorique  mais plutôt d’un point de vue pragmatique. C’est pourquoi cet édito recensera quelques initiatives citoyennes auxquelles tu peux te joindre pour que tu puisses toi aussi faire parler ta solidarité 

Je suis solidaire

La Carte Solidaire, c'est plus qu'une carte de réduction. C'est aussi un programme de soutien aux étudiants désireux d'apporter leur contribution sur une thématique qui les touche.

À ce jour, 6 projets ont été soutenus. En faisant le choix de la solidarité, vous aussi, vous contribuez à faire naître leurs projets.

Les dangers de la nouvelle loi française de renseignement

La dernière loi française sur le renseignement a été votée ce mardi 5 mai 2015 à l'Assemblée nationale. Cette loi est une conséquence directe des attentats du 11 janvier : face à la menace terroriste constante, les autorités françaises ont décidé de compléter leur arsenal afin de pouvoir prévenir et déjouer de nouvelles attaques. Les mesures spécifiées n'y vont pas de main morte et permettront à l'Etat français, en toute légalité, de collecter automatiquement toutes les données possibles, non seulement sur les terroristes suspectés, mais aussi de tous les citoyens français, européens, … dont les données transitent par un réseau en France.