Vie étudiante

Chronique d’une EXperte Néo-louvaniste

Dimanche 18 septembre, le train s’est remis en marche. Les roulettes des valises de milliers d’étudiants ont frôlé le sol de Louvain-la-Neuve après deux mois d’accalmie.

Cette année, je ne fais pas partie de ce flot d’arrivants, excités à l’idée d’étudier dans la meilleure ville estudiantine belge. Après 5 ans d’étude dans le bas de la ville, je cède ma place et ce n’est pas sans un petit pincement au cœur. À ce propos, pour toi le nouveau : dans le « bas de la ville », on étudie les sciences humaines, dans le « haut de la ville », on étudie les sciences exactes. Et les petits plaisantins du haut aiment beaucoup charrier ceux du bas en les qualifiant de cerveaux mous contrairement à eux les cerveaux durs … Une légende…

Cette année, je ne suis pas la seule à avoir le moral dans les chaussettes. Mes bottes en caoutchouc font grise mine, mes vêtements déchirés aussi. Que vont-ils devenir maintenant que je ne vais plus guindailler ? Nulle part ailleurs, je n’aurai besoin de me parer de vieilleries et de bottes de pluie pour faire la fête, ni de troquer mon iPhone pour un vieux Nokia 3310 avant de prendre la direction de la Casa. La CASA … tu as sans doute déjà entendu parler de cet endroit, le nouveau. C’est la cave la plus réputée de Louvain-la-Neuve pour se déhancher. Personnellement, je préfère ,la PETITE casa,  la petite Casa est au-dessus de la grande Casa, à côté de la Carolo et de l’Agro, pas loin de la MDS (maison des sciences) et du CI (cercle industriel) et non loin de la salmigondis (une salle un peu plus propre). Elle est par contre loin du CESEC, de l’Adèle (cercle de droit), de la MAAF, du psycho, de Cardijn … qui se sont terrés à l’autre bout de la ville. Enfin bon, à Louvain-la-Neuve rien n’est jamais bien loin …

Le côté positif de cette nouvelle année, c’est que je vais peut-être enfin perdre les quelques kilos qui me collent à la peau depuis que j’ai pris l’habitude de manger des hamburgers au Goldway à 4h du matin, plusieurs fois par semaine. Le Goldway, c’est LE meilleur fast-food de la ville, le nouveau, mais seulement … au petit matin. Il faut absolument que tu testes leur menu Joker et que tu rencontres Véro. Autre bonne nouvelle ; je vais aussi arrêter d’afonner des bières tous les jours, surtout des Cara Pils. Si tu n’as encore jamais gouté ce breuvage, le nouveau, ne t’inquiète pas, ta première expérience ne saurait tarder. Attention, les bacs de Cara Pils sont jaunes tout comme ceux de Jupiler mais le prix est bien moins élevé et le goût est bien meilleur. (Promis, juré, c’est vrai) Surtout, il ne faut pas te laisser influencer par ceux qui t’inviteront à goûter la 365 (bière), l’expérience est toujours décevante. Pour couronner le tout, cette année, je vais peut-être enfin me mettre au sport. Oui, moi aussi à l’époque, j’avais la carte sport UCL, celle qui donne droit à un tas d’activités sportives. Le problème, c’est qu’en tant qu’étudiant, il y a bien mieux à faire que du sport et que le Blocry (le complexe sportif de Louvain-la-Neuve) est un peu loin… Si tu tiens tout de même à pratiquer une activité physique, le nouveau, je te conseille l’Indoor training c’est-à-dire, un jogging, dans une salle, entrecoupé de petits exercices ; abdos, pompes, sauts, etc.

Pour tout avouer, en cette rentrée académique, je me sens surtout nostalgique. Je réalise que je ne vais plus entendre le carillon « La petite Gayolle » sonner sur la Grand-Place, que je n’irai plus au cinéma le lundi (tous les lundis, c’est 5 euros au Cinéscope), que le matin, je ne verrai plus de filles et de garçons faire la marche de la honte (ceux qui découchent et qui rentrent chez eux le lendemain encore en habits de guindaille), que je ne pourrai plus aller faire du shopping à l’esplanade à n’importe quelle heure, que je ne profiterai plus de toutes les activités proposées par les kots à projet (#louvainfo), que je ne recevrai pas de Welcome Pack à la rentrée (un sac rempli de petits cadeaux), que je n’aurai plus ma carte Campus (un ticket de train hyper avantageux pour rentrer chez soi), que … Tellement de choses vont encore me manquer mais je sais que je reviendrai très vite dire bonjour à ma jolie et tendre ville. Je sais que je trouverai facilement un comu (la pièce commune d’un kot) pour m’héberger. Je sais que ce retour aux sources sera toujours aussi dément parce qu’il y a quelque chose à Louvain-la-Neuve qui rend la vie magique.

Tu verras, le nouveau, cette ville que tu ne connais pas encore, qui t’intimide un peu va t’accueillir les bras ouverts comme elle a accueilli des milliers d’étudiants depuis 1971. Tu verras que les gens sont sympas, chaleureux, marrants et surtout tu verras qu’entre les murs et courants d’air de Louvain-la-Neuve, tu passeras les plus belles années de ta vie. Parole d’une EXperte Néo-louvaniste.

Commentaires