Actualité

Halte au plastique! Quand la lutte devient européenne...

Dans un monde où la course contre le réchauffement climatique a commencé depuis déjà belle lurette, voici une petite maxime qu’on entend de plus en plus régulièrement : « Objectif Zéro Déchet ». Parmi les détritus qui trouvent place dans nos poubelles, le plastique est un de ceux les plus difficile à recycler et les plus lent à se décomposer. Incarnée par un nombre grandissant d’articles en ligne et autres tutoriels, la volonté de réduire le plastique semble bien installée au sein de notre génération. Mais pas que ! Le 24 octobre dernier, une écrasante majorité de députés européens (571 voix pour, 53 contre et 34 abstentions) a voté en faveur d’un texte dont l’objectif est de réduire l’utilisation du plastique à usage unique.

Dans le collimateur européen se trouvent les bâtonnets de coton-tige, couverts, assiettes, pailles, bâtonnets mélangeurs pour boissons (ou communément appelé « touillettes »), tiges pour ballons de baudruche, ou encore récipients alimentaires et gobelets. /Partie 1ere page Eh oui, cela signifie qu’une fois ces normes appliquées, vos lacs, beer pong et autres joyeusetés bibitives égaillant vos soirées se feront dans des verres réutilisables ! Le Parlement européen va même plus loin que le texte initial rédigé par la Commission en mai dernier, en proposant d’ajouter les filtres de cigarettes à la liste des plastiques bannis. Tous ces produits devront désormais être fabriqués à partir de matériaux plus durables, si une solution peu coûteuse de remplacement existe ou est trouvée. En outre, il n’y a pas que les consommateurs qui vont devoir se mobiliser ! Si ces normes sont appliquées, les fabricants seront tenus de prendre en charge les frais liés au traitement et nettoyage des déchets issus de leur production, selon le principe du « pollueur-payeur ». Enfin, un système d’étiquetage pourrait voir le jour, visant à informer les consommateurs par rapport au caractère recyclable (ou non) de l’emballage du produit qu’ils sont sur le point d’acheter. En effet, il n’est pas toujours facile de savoir quel matériel plastique peut être qualifié de “à usage unique”. Des indications claires et précises seraient donc les bienvenues.

 

À l’heure où on retrouve des microparticules de plastiques dans les déjections humaines, cette mesure ne semble pas excessive, comme le prônent les industriels européens du plastique, mais plutôt tardive. En effet, ces produits listés par la Commission constituent les dix premières sources de déchets présents dans les mers européennes et forment ensemble 70% de tous les déchets marins. Si le texte a déjà été validé par le Conseil de l’Union européenne, composé de 28 ministres européens compétents sur le sujet, une réelle application ne serait pas pour tout de suite (2022 est évoqué) … Le chemin à parcourir est encore long !

 

Si ces directives antiplastiques ne sont pas encore d’actualité, rien ne nous empêche, nous étudiants, de prendre de l’avance et de réduire notre utilisation de plastique à usage unique. Pour beaucoup d’entre nous, l’idée d’une réduction massive de consommation de plastique est associée dans nos esprits à un changement de mode de vie radical réservé aux youkous les plus extrémistes. Si effectivement, entamer une vie quotidienne sous le drapeau du « zéro déchet complet » parait insurmontable, simplement utiliser une gourde à la place d’une bouteille en plastique est déjà une belle étape à franchir. Cela commence par des gestes simples : l’utilisation de shampoing et de savon en bloc au lieu d’en flacon (c’est tout aussi efficace !) ou encore d’une boite à tartine pour réduire la consommation de film plastique ou d’aluminium. Pour les filles, le gant de toilette fonctionne bien pour se démaquiller, et la CUP permet de réduire massivement notre consommation de serviettes et tampons, eux aussi composés partiellement de plastique.

 

Si vous êtes intéressé par plus de conseil pour trouver des alternatives au plastique, ou de manière générale, pour réduire vos déchets, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil en Petite Gazette! Léa et Mey-Ling vous ont listé plein d’astuces pour passer (en douceur!) au Zéro Déchet.

 

Commentaires