Technologie

Impression 3D

Vous avez sans nul doute déjà entendu parler de l’impression 3D, que ce soit par les infos, du bouche à oreille ou même par nous, le KapTech*. De nos jours, cette technologie est en plein essor. Et à raison car, grâce à elle, il est quasi possible de concevoir tous ce qui pourrait vous passer par la tête, la seule limite serait l’imagination ! Ce qui fait que le domaine de l’impression 3D est très vaste, il n’est plus restreint au secteur des technologies, on le retrouve aussi dans le monde de l’art, de la médecine et aussi dans l’alimentation… Ne soyez donc pas étonnés si la prochaine fois que vous irez au resto, on vous dit que votre plat est sorti tout droit d’une imprimante !

Quoi ?

L'impression tridimensionnelle, ou stéréolithographie, est une technique de production industrielle développée pour le prototypage rapide en plastique, cire ou métal. Elle permet de produire un objet réel à partir d'un fichier CAO (conception assistée par ordinateur) en le découpant en tranches puis en déposant ou solidifiant de la matière couche par couche pour, en fin de compte, obtenir la pièce terminée. Le principe est donc assez proche de celui d'une imprimante 2D classique : les buses utilisées, qui déposent de la colle, sont d'ailleurs identiques aux imprimantes de bureau. C'est l'empilement de ces couches qui crée un volume.

Depuis quand ? Et qui ?

La naissance de l’imprimerie 3D est attribuée à Charles Hull, actuel vice-président de 3D Systems, en 1983. Parallèlement à lui, d’autres innovateurs mettent au point des procédés similaires de fabrication additive. Le plus notable d’entre eux est la technique d’impression 3D dite de la FDM « fused deposition modeling », en français « prototypage rapide par dépôt de fil ». Cette technique consiste à faire fondre une résine à travers une buse chauffée à haute température. Un filament en fusion sort. Ce fil est déposé en ligne et vient se coller par fusion sur ce qui a été déposé au préalable. Ce procédé sera pris plus tard pour les imprimantes 3D personnelles, c’est d’ailleurs celui qui est utilisé au KapTech !

 

Avantages de l’impression 3D:

Rapidité : en quelques minutes ou en quelques heures des modèles simples ou complexes peuvent être construits ;

Coût : contrairement aux autres procédés traditionnels qui exigent une main-d’œuvre importante, l’impression 3D ne sollicite qu’une personne qualifiée ;
La personnalisation des objets : le fichier numérique qui modélise l’objet remplace le moule industriel.
Réparer ses objets cassés : lorsqu'un appareil électroménager vient à casser, chaque utilisateur a la possibilité de modéliser sur son ordinateur la pièce qui lui manque, puis de la créer en relief ;

Limites de l’impression 3D :

La maîtrise des logiciels : l'intérêt des imprimantes 3D réside dans la possibilité de créer des objets sur mesure et donc de la maîtrise de logiciels de modélisation 3D ;
La potentielle création d'armes : une société a déjà proposé des plans à imprimer en 3D pour créer des armes, et certains internautes ont posté des vidéos présentant leurs créations. Cependant, certains logiciels empêchent les imprimantes 3D de créer ce genre d'objets, similaire au principe des imprimantes classiques qui ne peuvent pas imprimer de faux billets ;
Impact sur l'environnement : actuellement, les machines fonctionnent majoritairement avec des filaments plastiques. Un dérivé d’amidon de maïs, est également utilisé, il présente l’avantage d’être biodégradable mais est cependant issu d’une agriculture américaine intensive à base d’engrais et de pesticides. Des solutions émergent peu à peu, par exemple celui d'imprimer à base d’argile, de boue ou encore de pulpe de bois.

 

 

 

 

 

 

 

*On vous rappelle notre activité régulière, « Service d’impression 3D du KapTech» où vous pouvez venir avec vos modèles pour imprimer vos objets personnalisés, n’hésitez pas à nous contact pour davantage d’informations :)

Commentaires