Autres

La pomme de terre : légume ou tubercule ?

En ce vingt novembre deux-mille dix-sept, un débat fait rage au sein de la communauté étudiante de l’UCL, et notamment entre les facultés des droïdes et celle des bioingénieurs ; la question de la nature de la pomme de terre, vulgairement appelée patate, voire PDT pour les plus afficionados de la Solanum tuberosum. 

Consommée depuis le XIXe siècle, la pomme de terre nous vient tout droit d’Amérique du Sud. Celle-ci a rencontré un franc succès et se classe actuellement comme un des aliments les plus consommés en Belgique. Saviez-vous, par exemple, que 52% des Belges en mangent quotidiennement, que ce soit à travers les frites, la purée, les croquettes, ou simplement dans son plus simple apparat : sa belle robe ?

Maintenant que les rappels de base en termes de patate ont été mis au clair, venons-en à la question qui fait débat, à celle qui catalyse les disputes et déchire des familles ; la pomme de terre est-elle un légume ou un tubercule ? A cette interrogation complexe qui vous taraude tous, je pense que le plus évident est de d’abord bien définir ce que cachent ces deux notions.

Un légume, comme nous l’explique si bien Wikipédia, est la partie comestible d’une plante potagère, ceci comprenant les champignons et certaines algues. Néanmoins, ces deux derniers éléments importent peu car le propos qui nous concerne est ici, je vous le rappelle, la pomme de terre. Ceci ne nous éclaire que partiellement, car que se cache-t-il derrière la vaste notion de plante potagère ? Eh bien, la réponse est simple comme vous pouvez vous en douter ; une plante potagère est une plante destinée à l’alimentation humaine et qui se cultive dans un potager domestique ou qui est voué à la culture maraichère. Nous pouvons donc affirmer que la pomme de terre est un légume ! Mais est-ce donc un tubercule ?

Un tubercule, et attention ça se complique ici, est un organe généralement souterrain qui assure la survie des plantes durant les périodes plus délicates comme le froid de l’hiver -risque de gel- ou la sécheresse de l’été -risque de manque d’eau. La question devient dès lors ; la pomme de terre est-elle est tel un organe souterrain ? Nous savons que celle-ci se cultive sous la terre donc nous pouvons affirmer que c’est souterrain, mais est-ce un organe qui permet la survie de la plante ? Pour le savoir, il suffit de savoir ce que renferme ce genre d’organe ; en général les substances de réserve des tubercules sont des glucides. Et de quoi est majoritairement constituée la pomme de terre ? Pour ceux d’entre-vous qui font de la pâtisserie, vous le savez surement : le fécule de pomme de terre est régulièrement utilisé pour faire des gâteaux. Et ce fécule est de l’amidon, qui est -et la boucle commence à se boucler- un glucide. Donc, en bref, si vous m’avez suivi, les pommes de terre contiennent des glucides, ce qui fait d’eux des tubercules !

En résumé, nous pouvons donc affirmer que la patate est un légume ET un tubercule ; en effet, le tubercule étant la partie comestible de la plante potagère qu’est la Solanum tuberosum ! Dans ce cas-ci, légume et tubercule sont donc synonymes. Comme quoi, finalement, il y avait vraiment matière à débat étant donné l’extrême similitude entre ces deux notions… 

Commentaires