Autres

L'art dans Louvain-la-Neuve

Toute personne habitant Louvain-la-Neuve connaît bien la statue qui trône au bas de la rue des Wallons. Vous voyez celle avec deux personnes lisant un livre. Mais combien d'entre vous connaissent vraiment l'histoire de ceux-ci? Saviez-vous que Louvain-la-Neuve regorge également d'autres oeuvres artistiques parfois méconnues des étudiants. On passe tous les jours devant, mais celles-ci se fondant à merveille au paysage néo-louvaniste, on oublie d'y accorder l'attention qu'elles méritent.

Alors debout! C'est parti pour une petite visite culturelle de notre chère ville.

 

 

Nous commençons donc la visite en se dirigeant place de l'université. Ici pas de surprise, nous tombons droit sur Léon et Valérie. Cette sculpture-fontaine, réalisée par Gigi Warny, a été créée en 1984 et représente un vieux couple lisant le même ouvrage. Son nom fait référence à une vieille chanson coquine du folklore estudiantin (« sur l’herbe fleurie, au fond du jardinet, Léon et Valérie faisaient des cumulés… »)

En se retournant, de manière à être face aux Halles Universitaires, on peut apercevoir une drôle main sortir du mur. La main au diplôme, réalisée par le même artiste que Léon et Valérie, est connue pour amener la réussite scolaire à quiconque la caressera! Alors la prochaine fois que vous passerez devant, tâchez d'y penser!

En remontant la rue des Wallons, face au quai 3 de la gare (mur de droite, en descendant par l'accès rue des Wallons), on remarque une peinture sur panneaux de bois. Celle-ci a été réalisée par Thierry Bosquet. Elle représente une ville universitaire baroque. On y voit notamment le professeur Michel Woitrin, un des pères fondateurs du site de Louvain-la-neuve, ainsi que des références scientifiques tels que Mercator et Lavoisier. 

Toujours en restant dans la rue des Wallons, face au Point Repère et non loin de chez Stoemp, un cycliste a vu le jour en 2006 à l'occasion de la 30eme édition des 24h Vélo! Cette oeuvre, réalisée par Vincent Rousseau, est placée de biais de façon à accentuer le mouvement des deux jambes pédalant avec énergie sur une capsule de bière. 

Arrivant place Galilée, on se remémore les souvenirs de la veille. On se rappelle alors s'être assis sur un étrange rocher, afin de faire une pause entre toutes ces bières affonnées. (#Guindaille2.0) C'est alors qu'on se rend compte que cette chose était en fait la Crotte de Mammouth! Cette oeuvre est en réalité une fontaine non figurative réalisée par Jean Willame. L'eau n'y est malheureusement pas présente, et semble même parfois être remplacée par de la bière...

Fini la guindaille, on redescend maintenant près de la gare des bus. Là nous retrouvons une statue non-terminée. En effet, on remarque une pierre dont la forme nous laisse septique. Un étudiant l'aurait baptisé "Sybille se repose" en raison de sa disposition qui nous laisse imaginer une personne couchée.

Juste à côté de l'arrêt de bus, se trouve Augustin l'auto-stoppeur. Augustin est la troisième oeuvre de Gigi Warny, installée en 2002. Il symbolise la débrouillardise liée à la vie étudiante. Le café de la Grand-Place, "Chez Augustin", y consacre d'ailleurs son nom. A l'intérieur de celui-ci vous trouverez bon nombre de documents et d'articles de presse concernant cette fameuse sculpture.

En remontant vers la place Rabelais, on remarque le Cylindre Assyrien, trônant au milieu de celle-ci. La structure de cette fontaine réalisée, par Didier Rousseau, est un cylindre en marbre qui rappelle les sceaux cylindriques fréquemment utilisés dans l’antiquité mésopotamienne.

Nous terminerons cette visite en se retournant et en contemplant la grande fresque trompe-l'oeil, située juste au dessus de la galerie Agora. A l'occasion des 25 ans de l'UCL sur le site de Louvain-la-Neuve, l'université a lancé un appel à projets pour une peinture respectant le critère d’intégration du milieu urbain, mixant vie estudiantine et habitat privé. C’est J-M Collier qui fût lauréat et prêta donc son talent pour créer cette œuvre assez connue des étudiants.

Il existe encore bien d'autres oeuvres dans la ville, parfois même récentes, mais nous en resterons là pour aujourd'hui. Pensez donc à ouvrir les yeux quand vous arpenterez les rues de notre cité étudiante!

 

Commentaires