Vie étudiante

Les revues du site de Louvain-la-Neuve

Parallèlement à l’arrivée du printemps, une grande tradition estudiantine fait son retour : les Revues. Comme la majorité d’entre vous le sait sans doute, celles-ci sont des spectacles mélangeant théâtre, danses et autres chants, organisés par les étudiants d’une faculté afin de parodier leurs professeurs. Louvainfo vous propose un aperçu de ces évènements qui sont, pour beaucoup de néo-louvanistes, immanquables. 

Car en effet, tant les étudiants que les professeurs et assistants attendent avec impatience ces grands moments de la vie facultaire. Une Revue réussie nécessite un travail de longue haleine, requérant ainsi plusieurs mois de préparation intensive. Les étudiants décidant de s’impliquer dans cette aventure doivent y consacrer de très nombreuses heures que ce soit en écrivant le script, en imitant un professeur, en chantant, ou en préparant ses chorégraphies. N’oublions pas non plus le travail de l’ombre : les tâches administratives, la réservation de la salle, la construction des décors, l’affinement des costumes, l’intendance… Bref, la Revue est un investissement conséquent mais ô combien enrichissant qui permet la rencontre de nouvelles personnes et la création de nouvelles amitiés.

Si les Revues pullulent sur le site, elles ont chacune leur particularité, reflétant les caractéristiques des différentes facultés. Par exemple, les Ingénieurs sont réputés pour leurs décors impressionnants, les étudiants de FIAL sont connus pour proposer aux spectateurs des textes de grandes qualités tandis que la Revue des Sciences est appréciée pour son côté « pas de prise de tête » (certains diront bibitif).

Rien que cette semaine, deux Revues auront lieu. Celle des Bioingénieurs (20 et 21 mars à la Salmigondis) qui proposera aux spectateurs un voyage Outre-Manche avec un thème dédié à l’Angleterre et celle de la faculté de droit et de criminologie (21 et 22 mars au Théatre Jean Vilar) qui sera consacrée au monde rural et à la Ferme. « Beaucoup de stress et de boulot mais les petits soucis sont vite éclipsés par les bonnes choses, en particulier lorsque les rires se font entendre lors de la première représentation et que les gens se lèvent pour l’ensemble des participants », nous confient les responsables de la Revue de Droit, Alexandre Flemal, Axel Mugisha et Mathias Remacle. Pour le jeune acteur Antoine Lange, « à deux jours de la première représentation, c’est l’aboutissement d’un investissement de longue haleine ». Ce dynamique nivellois conclut en clamant que « c’est génial d’avoir un peu d’art et de cœur dans ce monde parfois froid qu’est le Droit ». Nul doute que cette maxime s’applique pour l’ensemble des revues du site !

Commentaires

Ce contenu vous est proposé par