Actualité

Un bar à café ambulant à LLN

Un bar à café ambulant... Le concept est apparu en septembre à Namur et Louvain-la-Neuve. Il s’appelle le Coucou Hibou Coffee. Les produits sont bio et made in Belgium. Le café est présent du lundi au vendredi en centre-ville (Place du Doyen). Une situation pour laquelle le responsable a du se battre. Deux ans…c’est le temps qu’il a fallu pour obtenir les autorisations.

Cela fait maintenant plusieurs mois que le café est en place, il est l’heure de faire un petit bilan. Pour cela, j’ai rencontré un des responsables Tanguy De Coninck.

Une première question que l’on peut se poser est de savoir comment ce café se différencie-t-il… Il y a certes le côté ambulant mais what else ? Pour se distinguer, le responsable revendique la qualité des produits et son savoir-faire. Il a été formé par le champion belge du café, Peter Ernoux. Ce dernier a d’ailleurs élaboré leur café. Ce qui permet au Coucou Hibou Coffee d’avoir sa propre marque.

Qui dit produits de qualité dit prix plus élevés… On pourrait donc se demander si cela convient à un public d’étudiants. Les produits proposés varient entre 2 et 3,40 euros. À Louvain-la-Neuve, on trouve facilement du café à un euro, que ce soit dans le distributeur automatique ou chez Exki avant 11 heures. Le responsable a conscience que ce n’est pas toujours évident d’attirer un jeune public. Il veut donc mettre en place des actions afin d’attirer les étudiants. Le but sera de proposer des offres différentes et attrayantes. Il y a d’ailleurs eu une action au lancement du Coucou Hibou Coffee. Il s’agissant d’offrir deux produits pour le prix d’un. Cela a bien fonctionné, c’est pourquoi de nouvelles opérations commerciales de ce genre vont faire leur apparition. En outre, il a également l’idée de rendre la carte de fidélité plus avantageuse.

Alors, en parlant d’avantages… on peut se demander quelles sont les possibilités d’un café ambulant par rapport à un commerce fixe.  À vrai dire il n’y en a pas vraiment… les villes sont très strictes au niveau des législations. Le dispositif ne peut pas circuler mais doit rester à un endroit précis. Il y a également les loyers qui sont très élevés. Le but du responsable en lançant ce projet était d’avoir un concept hors du commun avec un look différent.

Si le Coucou Hibou Coffee est présent à Louvain-la-Neuve, il a également fait son apparition à Namur. Deux villes estudiantines différentes… J’ai donc voulu savoir si les étudiants avaient été aussi réceptifs dans les deux endroits. Malheureusement, le responsable m’a annoncé qu’ils avaient fermé à Namur. Malgré un enthousiasme de la part des étudiants, leurs habitudes de vie ne correspondaient pas au projet lancé. Les étudiants namurois guindaillent les mardi et jeudi, ce qui avait un gros impact sur les ventes, les lendemains.

Ceux qui connaissaient le Coucou Hibou Coffee ont peut-être remarqué son absence durant un mois. Dans la pratique, les responsables se sont rendus compte que des problèmes d’ordre technique commençaient à se faire sérieusement ressentir. Ils ont donc réalisé quelques transformations. Ils ont tout d’abord abaissé le toit du vélo puisqu’il ne pouvait pas rentrer dans un garage. Le système interne a également été revu. Et pour plus de rapidité le matin, ils ont pensé mettre tous les produits directement sur le dispositif.  

Au niveau de l’évolution du projet, le responsable vise maintenant la capitale. Il souhaite s’installer à Woluwe et Ixelles. Et avis aux amateurs de musique puisqu’en été, le Coucou Hibou Coffee sera peut-être présent sur les festivals.

 

Commentaires