Louvain-la-Neuve

Un monde positif

Le malheur se vend comme des petits pains, c’est bien connu. Tous les jours des « informations chocs » nourrissent les gros titres des journaux : catastrophes naturelles, réchauffement climatique, attentats, guerres, mouvements migratoires, … « Un monde positif » vous propose de vivre une expérience différente. 98 minutes de grand écran pour se laisser inspirer par des hommes et femmes de l’ombre qui œuvrent pour un avenir meilleur.

« Un monde positif » s’est réalisé au fil d’un voyage. Du Chili à la Papouasie-Nouvelle-Guinée, du Bhoutan à l’Australie, des steppes de Sibérie au désert d’Oman, deux personnes ont réalisé un tour du monde hors du commun, parsemé de rencontres plus inspirantes les unes que les autres. Le film s’est écrit au rythme de la route, de ses surprises et découvertes.

 

Durant un an, Pascale Sury, photographe, et Jonathan Bradfer, journaliste à la RTBF, ont démarré ce projet fou avec une volonté profonde de rencontrer les personnes qui, chaque jour, rendent le monde un peu meilleur. Cette démarche positive est née d’un besoin d’inspiration, d’idées différentes et, pour une fois, de ne pas se laisser écraser par les malheurs de notre planète.

 

Le fabuleux voyage a commencé en Amérique du Sud avec un mot d’ordre très simple ; se laisser émerveiller ! De Cuba au Chili, en passant par les îles Galapagos, l’Equateur ou encore la Colombie, les rencontres furent aussi surprenantes que variées. Un village écologique au cœur de la forêt amazonienne, des populations vivant à plus de 3000m d’altitude ou encore des indigènes et leur mode de vie authentique. Regarder le monde avec des yeux d’enfant est la clé de la démarche ; comprendre pour apprendre.

 

Le couple a ensuite sillonné l’Asie, et s’est laissé émerveiller la beauté du Ladakh, du Bhoutan et du Bangladesh. Des pays magnifiques, blessés par la guerre, où l’on se laisse surprendre par le courage et la résilience des enfants qui jouent et courent dans les camps. En se perdant dans leurs sourires, on se prend à rêver d’un avenir meilleur et retrouve foi en l’être humain.

 

Pour la suite du périple, les deux aventuriers ont atteint l’Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ils ont partagé la détresse et les espoirs de peuples aborigènes, admiré la grande barrière de corail, assisté au combat de femmes engagées pour le respect de leurs droits. Que ce soit par la nature ou des rencontres avec des tempéraments impressionnants, ils ont appris énormément du continent océanique.

 

Ce tour du monde incroyable les a alors mené en Afrique. Ce continent fragile mais riche de personnalités remarquables, qui livrent des combats conséquents pour la sauvegarde animale, l’éducation, les droits des femmes et des enfants ou encore la préservation de la nature.

 

Les aventuriers ont clôturé ce fabuleux voyage en remontant vers le nord, par le Groenland, l’Islande ou encore la Russie. Ils y ont découvert des projets inspirants et une nature méconnue et fascinante.

 

Toutes ces ambitions portées par des gens de l’ombre, qui œuvrent par conviction pour un avenir serein, sont une source d’inspiration infinie. Si le monde actuel semble crouler sous le poids des responsabilités et des enjeux, il est important de réaliser que les choses bougent malgré tout. Partout, des projets sont menés à bien et permettent de rendre la vie d’une ou plusieurs personnes plus agréable. « Un monde positif » se veut être une source de motivation pour l’avenir, un puit d’idées et d’énergie positive pour dès aujourd’hui, croire et œuvrer pour demain.  

Commentaires