Sensibilisation

Prévention – Dépistage – Traitement

Syphilis, Herpès, HPV, Chlamydia, Gonorrhée, Trichomonas, Hépatite A, B ou C, Sida… Qui sont-elles? Les infections sexuellement transmissibles, on en entend parfois (de plus en plus) parler et on ne veut pas les chopper! Une des manières de se protéger est le préservatif et une manière de s’assurer que tout va bien est le dépistage.

 

Les IST peuvent se transmettre facilement et pour savoir si vous êtes atteint ou pas, l’important est de se faire dépister. En effet, même sans symptômes visibles, vous pouvez être contaminé. Pas de stress, la prévention existe et aide à stopper leur transmission comme le préservatif externe (masculin), le préservatif interne (féminin) et la digue dentaire (qui est carré de latex à placer sur la vulve car oui, le cunilingus est aussi une prise de risque). D’ailleurs, avec tout ça, comment savoir quelles sont les prises de risque? Pour répondre à cette question, je vous invite à consulter le site www.depistage.be.

Quand et comment le faire? Certaines IST mettent un certain temps à se développer dans le corps, ce qui ne les rend pas toujours détectables rapidement et toutes ne se détectent pas de la même façon: une prise de sang par exemple, ne permet pas de dépister la chlamydia, gonorrhée et l'herpès génital, raison pour laquelle un frottis (pour les femmes) ou un prélèvement urinaire est nécessaire. Un délai de six semaines après la prise de risque est conseillé avant de faire le test de dépistage, délai au bout duquel toutes peuvent être éventuellement identifiées. Un délai plus long, de trois mois, peut être demandé par le médecin traitant pour dépister l’hépatite B et/ou C. Le mieux est d’en discuter avec son médecin ou un professionnel de la santé.   

Dans cette lancée, l’Etincelle vous invite grandement à ne pas oublier le combo prévention-dépistage-traitement. Pour cela, le 29 novembre prochain de 10h à 15h, Univers Santé organise, en collaboration avec le planning familial, le Kap Hot, l’AGL, le Kot Croix-rouge, le Chelln, le PSE de Wavre et le service d’aide Sida’sos, un dépistage gratuit et anonyme. Trois endroits ouvriront leurs portes pour l’occasion: l’ENCBW (voie cardijn), la Haute Ecole Parnasse-ISEI (rue du traité de Rome tout près de la Grand Place) et le Point de repère (rue des wallons). Au programme, activités de prévention et dépistage gratuit! Si toutefois vous n’êtes pas libre le 29 novembre, vous pouvez toujours prendre rendez-vous au planning familial, au service d’aide ou chez votre médecin traitant.

Le 1er décembre, c’est également une date importante car c’est la journée mondiale de lutte contre le sida. Cette journée, établie en 1988 par l’Organisation mondiale de la santé, est consacrée à la sensibilisation de la pandémie du sida.

Ce que la plupart des belges ignorent également et qu’il est important de préciser, c’est que Solidaris et la Mutualité Chrétienne remboursent les préservatifs à hauteur de 49 euros en petite, moyenne et grande surface et 50 euros en pharmacie.

Muni de toutes ces informations et grâce à l’événement du 29 novembre, il ne vous reste plus qu’à suivre les trois mots d’ordre qui vous éviteront la case IST. Prévention, Dépistage et Traitement. Se faire dépister c’est penser à soi mais aussi aux autres.

 

Commentaires