Autres

Deuxième Newsletter du Kot Ardoise !

Que vous soyez en train de mettre flamberge au vent, messieurs, ou de vous mettre en selle, mesdames, le Kot Ardoise en fait de nouveau des siennes pour vous égayer à l’aide de notre belle langue ! Au programme de cette Newsletter : Tante Gudule, la Grande Dictée et la définition du jour !

DEUXIEME NEWSLETTER  DU KOT ARDOISE !!!

Que vous soyez en train de mettre flamberge au vent , messieurs, ou de vous mettre en selle, mesdames, le Kot Ardoise en fait de nouveau des siennes pour vous égayer à l’aide de notre belle langue !

  1. Les conseils de tante Gudule : « Levez la main droite et dîtes : je jure ! »

Vos injures ont perdu leurs belles couleurs vives ?  Marre des oreilles chastes de vos camarades bien-pensants ? Tante Gudule a la solution !

Nul besoin dorénavant, lorsque votre cokoteuse préférée n’aura pas fait sa tâche de la semaine, de lui crier à tue-tête : - TU ME FAIS CHI** !!!

Gardez votre sang-froid, inspirez un bon coup, faites volte-face et lancez lui un vibrant :

 - TU ME CANULES GROGNASSE ! Effet garanti !

De même à la place du démodé et ô combien éculé « put*** », il vous suffira d’un simple « jarnicoton » pour exprimer haut et fort votre mécontentement : fini les « oh put*** », « put*** fais chi** » et autres « put*** de mer** » et place à « oh jarnicoton », « jarnicoton ça me canule » et « jarnicoton de caca » !

Jarnicoton, c’est mignon n’est-ce pas ? Merci tante Gudule !

  1. Retour sur la Grande Dictée : des chiffres et des lettres… et des couleurs !!!

                La Grande Dictée est malheureusement déjà terminée, et le temps est venu de faire le point sur les nombreuses fautes commises durant cette haute épreuve olympique :

  • Des mille et des cents : mille est toujours invariable ! Pas de s donc…
  • Trois-mille-trois-cent-quatre-vingt-huit : quatre-vingts  et cent ne s’accordent jamais lorsqu’ils sont suivis d’un nombre.
  • Bâiller : à ne pas confondre avec « bailler » (du bail), l’accent circonflexe se met bien sur le a et non sur le i.
  • Huit histoires et demi : envie d’écrire « demies » ? Demi reste toujours au singulier et ne prend donc pas la marque du féminin !
  • Ambiguë : attention au tréma, ambigüe est une faute !
  • Des fardes rouges, ocre, bleu clair, roses ou kaki : les adjectifs de couleur s’accordent seulement s’ils ne renvoient pas à une chose à l’origine de la couleur. Ocre fait référence à la roche, kaki au fruit ; il en va de même pour orange et marron. Qu’en est-il de rose alors ? Il s’agit tout simplement… d’une exception ! Par ailleurs, les couleurs  de deux adjectifs, comme bleu clair ne s’accordent jamais.
  1. La définition du jour…

Jaculatoire : qui se caractérise par un jaillissement ardent ! (Non, nous n’avons pas oublié le « é »…)

Commentaires