Actualité

Meilleurs Albums/EP de fin Octobre

Chers lecteurs mélomanes, c’est avec grand plaisir que nous vous retrouvons à nouveau dans le cadre de notre sélection bimensuelle pour mettre en lumière cinq artistes et titres qui nous ont dernièrement marqués, interpellés ou transportés. Nous souhaitons pouvoir partager ces enivrantes sensations avec vous et nous vous invitons par conséquent et sans plus attendre à découvrir la substance même de ce post, à savoir l’identité des heureux musiciens, d’un de leurs morceaux et de l’album sur lequel ce dernier figure. Vous trouverez également et à titre d’agrément quelques mots, que nous espérons bons, sur l’artiste lui-même ou le contexte de réalisation du titre retenu. Bonne lecture et bonne écoute…

Mirel Wagner - When The Cellar Children See The Light Of Day 

Nous démarrons ainsi la sélection avec Mirel Wagner et son album When The Cellar Children See The Light Of Day, sur lequel nous retrouvons Taller Than Tall Trees. Cette artiste, née en Ethiopie et élevée en Finlande, nous propose avec le morceau précité une ballade folk et sombre où seule sa voix chaude fait office de berger qu’il serait bien imprudent de perdre de vue à peine de s’égarer dans les ténèbres. Par certains aspects, nous ne pouvons nous empêcher de rapprocher son style musical d’un certain Johnny Cash (confer, à titre d’exemple, la chanson Hurt) ou encore de Hope Sandoval. Le grain de sa voix demeure néanmoins tout à fait unique et une assimilation pure et simple reste par conséquent exclue : tout au plus pouvons-nous donc établir certaines similitudes avec ces artistes, ce qui est par ailleurs tout à son honneur eu égard au talent de ces illustres personnages de la scène folk. Quoiqu’il en soit, ce titre, tout comme l’album au demeurant (nous vous recommandons tout particulièrement Dreamt of a Wave et Oak Tree), est d’excellente facture et les amateurs du genre ne sauront s’y tromper…

 

Desert Sound Colony - The Way I Began 

Nous enchaînons sans transition avec le groupe anglais Desert Sound Colony et son opus The Way I Began. Pour le coup, peu d’informations sont disponibles, que ce soit sur la composition du groupe, son background ou encore sur les conditions de production de l’album. Il ne nous reste plus ainsi qu’à nous tourner vers le seul matériau disponible : l’album ci-dessus évoqué et plus finement encore le titre I Get Fixed. Ce morceau, et de manière plus générale l’album, est puissamment psychédélique et nous vous invitons dès lors à surveiller votre consommation de substances psychotropes avant de vous pencher sur son cas. A défaut, vous pourriez sortir de votre léthargie bien des jours plus tard, après avoir coursé, par le jeu d’hallucinations et d’autres montages de l’esprit, le légendaire White Rabbit…

 

Furns - Furns

En troisième position, nous retrouvons Furns, son album homonyme et le titre Stay With Me. Ce duo danois frappe fort avec ce morceau, mélange d’électro-pop, de soul et de jazz, qui présente bien des qualités : sans vouloir tomber dans le dithyrambe, il est incroyablement apaisant, remarquablement sobre et agréablement élégant. Vous l’aurez compris, ce titre n’est pas seulement à écouter. Plus que cela, il mérite, non pas une analyse, mais à tout le moins un intérêt attentif et approfondi. Pour faire les choses correctement, nous dirions qu’il convient de le savourer dans une ambiance feutrée, vissé sur un fauteuil club avec un verre de votre alcool préféré à la main…

 

Mac Miller - Faces 

Changement d’ambiance, back to the hood pour fêter le retour d’un des enfants prodiges du rap US : en effet, Mac Miller nous revient avec un album, Faces, et, entre autres, un morceau, Diablo, qui assurément méritent tous deux le détour. Alors que le Mac s’était un temps égaré dans un rap plus commercial et impersonnel et qu’on le croyait par conséquent corrompu par le business system, c’est une véritable rédemption qui s’est opérée : ni plus ni moins, Mac Mill’ revient vers des beats plus proches de ses débuts et, à notre sens, plus intéressants parce que plus originaux et risqués que ceux vers lesquels il s’était un moment tourné. Diablo matérialise ce miracle : découvrez sans délai cette victoire du Malin sur le Dieu Dollar, que l’on croyait il y a peu encore tout-puissant…

 

Chill Bump - Ego Trip 

Nous voici à la fin de notre sélection que nous proposons de clôturer en beauté avec Chill Bump et One Way Ticket, présent sur l’opus Ego Trip. Le groupe de frenchies, composé du MC Miscellaneous et du beatmaker Bankal, ne déçoit à nouveau pas avec cet album. Il faut dire que l’association des deux hommes ne pouvait que porter ses fruits : le premier est originaire d’Angleterre, ce qui lui garantit une maîtrise de la langue optimale pour l’exercice de son art et le second avait déjà eu l’occasion de se faire connaitre lors de diverses compétitions rassemblant des DJs. Bref, laissez-vous tenter par ce rap intelligent et efficace, qui n’a d’ailleurs pas laissé insensible C2C et Wax Taylor…

Commentaires