Actualité

Palmarès des pandémies

Suite à l’avènement du Coronavirus, l’Étincelle vous invite à prendre part à la très attendue première cérémonie bimillénale des pandémies d’or.

Omniprésent dans les médias, voilà un semaine que le Coronavirus, que dis-je, Covid-19, est au coeur de toutes les discussions. Impossible d'y échapper! Mais que vaut-il réellement comparé à toutes ces épidémies à la notoriété établie et méritée? D’ailleurs, qui est la véritable star des pandémies ? C’est à cette question qu’on vous propose de répondre en partant à la (re)découverte des ténors de cette catégorie à travers un petit florilège des maladies qui ont su consolider leur réputation au cours des siècles derniers!

Les prétendants à ce titre élogieux sont nombreux. Hélas, seuls les plus prometteurs ont été retenus. Qui sera l’heureux lauréat de la Seringue D’Or?  C’est vous, chers lecteurs, qui aurez la lourde tâche de les départager ! Dans la catégorie pandémie la plus mémorable de ces 2 derniers millénaires, les nommés sont :
 

La Peste de Justinien

Tuant jusqu'à 25 millions de personnes au cours de son règne de terreur, notre premier candidat nous vient présumément des régions ensoleillées de l’Égypte antique de l’an 541. Généralement considérée comme le premier incident enregistré de peste bubonique, la peste de Justinien a su laisser sa marque sur le monde, décimant jusqu'à un quart de la population de la Méditerranée orientale et dévastant en 542, la ville de Constantinople, où, à son apogée, elle tuait, selon les estimations, plus de 10 000 personnes par jour. Des cas sont recensés jusqu’en 767 mais l’épisode paroxysmique se termine vers 592.


La Peste Noire

Forte de sa renommée et de ses chiffres impressionnants, la  peste noire ne se présente plus. L’épidémie, supposée originaire d’Asie, gagne les rives de l’Afrique et de l’Europe où elle se propage rapidement. De 1346 à 1353, plus de 100 millions de personnes à travers le monde succombent de ce fléau. En Europe, la mort noire emporte entre 30 et 50 pourcents de la population, soit 25 millions de victimes. Une prestation particulièrement mémorable.


La grippe espagnole

L’efficacité ; voilà un trait des plus désignés pour qualifier l’influenza (la célèbre H1N1 pour les plus pandémiphiles). Entre 1918 et 1920, l’influenza ravage le monde entier, infectant plus d'un tiers de la population mondiale et mettant fin à la vie de plus de 30 millions de personnes selon l'Institut Pasteur. D'autres sources estiment plutôt le nombre de victimes à 100 millions. Un record en termes de taux de mortalité encore jamais égalé jusqu’à aujourd’hui.  A titre de comparaison, la souche H1N1 a abattu plus de 3 fois plus de personnes que la première guerre mondiale qui venait juste de prendre fin.


Le Sida

Identifié pour la première fois en République démocratique du Congo en 1976, le VIH s'est véritablement révélé digne de sa place parmi ces grandes pandémies de renom en tuant plus de 36 millions de personnes depuis 1981. Tout comme le Coronavirus,  sa carrière n’est pas prête de se terminer! Cependant, il tient qu’à nous de les aider à raccrocher ! Évitons de les ériger en Polanski : efforçons-nous de l’arrêter avant qu’il puisse gagner un prix à la prochaine édition de 4020. (Plus sérieusement, sortez couverts, c’est important).

 

En attendant la cérémonie qui promet une ambiance des plus mortelles, n’oubliez pas de voter pour VOTRE pandémie la plus mémorable de ces 2 derniers millénaires en cliquant sur le lien ci-dessous!  

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSe4Dr9VDIO_kHfQseAHDVaSF9Sw2890MLnTR0StAB9gy8X18w/viewform?usp=sf_link

 

Commentaires

C'est mieux directement sur l'application ! Essaie-la !