Actualité

Un trou dans la mémoire de Virginie Mouligneaux - 2018

C’est arrivé tout près de chez nous. En effet, c’est dans le Brabant Wallon-même que Virginie Mouligneaux s’est vu décerner le prix Laure Nobels pour son recueil de nouvelles appelé “un trou dans la mémoire”.

La Fondation Nobels (qui récompense de jeunes auteurs belges) a décidé de mettre à l’honneur cette oeuvre littéraire composée de six nouvelles différentes. Leur choix est  d’ailleurs tout à fait compréhensible. Ce livre axé sur le thème de la mémoire est un véritable chef d’oeuvre, un magma d’énigmes dont il échoit au lecteur de trouver les solutions. Les six nouvelles gravitent toutes autour du thème de la mémoire mais chacune d’entre elles est diamétralement différente des cinq autres. Tout est lié mais est par la même occasion sans rapport. Que ce soit au niveau de la forme que du fond, un travail considérable a été fourni et on peut observer que cela a payé.

 

Il faut tout d’abord analyser en détail le titre.  Celui-ci décrit à merveille le texte. Chaque nouvelle exploite magnifiquement le concept de la mémoire dans tous les sens possibles du terme. Certaines abordent la mémoire historique, d’autres la mémoire individuelle et parfois celle de soirées bibitives. Le lecteur peut facilement ressentir que chaque mot a été soigneusement pesé et qu’il est une clé pour essayer de comprendre le récit.

 

Ce texte me semble d’autant plus une réussite par le fait que ce soit un agencement de nouvelles. C’est extrêmement difficile d’écrire ce genre littéraire car il faut être capable d’introduire le lecteur dans un monde fictionnel en l’espace de quelques lignes. Il s’agit d’un art subtil qui consiste à donner juste assez d’informations pour permettre la compréhension mais également capter l’attention de celui qui lit. Ces nouvelles permettent de stimuler l’imagination du  lecteur et celui-ci peut placer des repères. Toutefois, ils sont constamment remis en question par les rebondissements disposés dans la narration. C’est un plaisir de lire un texte qui ne cesse de surprendre et où il existe une quête de recherche de la vérité.

 

Au delà d’un fond incroyable, Virginie Mouligneaux a mis en place une forme remarquable. On alterne entre descriptions, dialogues, pensées internes et c’est au lecteur qu’il revient de décoder ces différents outils narratifs. Les tournures sont toujours bien placées et la lecture de ces nouvelles est très fluide. Si vous n’avez que peu de temps à consacrer à des oeuvres littéraires, je vous recommande vivement celle-ci. Elle se dévore et en plus, vous avez à votre disposition de la qualité.

Commentaires